Communiqué – Résultats des votes de l’AGO de l’APST du 19 juin 2024

Résultats des votes de l’AGO de l’APST du 19 juin 2024 Conformément à nos statuts, l’APST a tenu ce jour son Assemblée générale ordinaire et a procédé : – A l’élection de trois nouveaux  administrateurs :  VOYAGES C. MATHEZ – Dénomination : NOVATOURS – Michelle HERBAUT                                                                        41,50 % des voix MEDITERRANEENNE DE TOURISME – Dénomination : CLIMATS DU MONDE – Christine CRISPIN                                  36,84 % des voix  VLC TRAVEL – Dénomination : RESANEO – Raphael TORRO                                                                                                   36,45 % des voix  Détail du résultat des votes des résolutions Résolution 1 : Approbation du RAPPORT MORAL 2023                                                                                                                      88,90 % des voix   Résolution 2 : Approbation des COMPTES DE L’EXERCICE 2023                                                                                                      86,42 % des voix Résolution 3 : Approbation du BUDGET 2024                                                                                                                                      85,24 % des voix  Résolution 4 : QUITUS au Conseil d’Administration pour la gestion de l’exercice 2023                                                               85,60 % des voix 

Communiqué : Décès Georges CID

Nous sommes profondément attristés de vous annoncer le décès de mon ami et collègue, Georges CID. Georges a consacré plus de quatre décennies de sa vie à enrichir et à soutenir notre profession et l’APST en particulier. Il a brillé par son dévouement et son professionnalisme. Depuis son adhésion à l’APST en 1978, il a d’abord été Délégué Régional, puis Vice-Président Régions en 1988. Administrateur dévoué de 1988 à 2020, Trésorier de 1990 à 2001, Il a terminé comme Vice-Président, poste qu’il a occupé de 2011 à 2020. Georges était reconnu pour sa passion pour le tourisme, qu’il s’efforçait de partager avec chacun d’entre nous, enrichissant notre profession par sa sagesse et son expérience. Son engagement inébranlable, sa présence active, sa loyauté et son dévouement à notre Association font qu’il nous manquera profondément. Nous garderons de lui le souvenir d’un grand homme dont la contribution à notre secteur et à notre Association restera à jamais gravée dans nos mémoires. Nos pensées vont à sa famille et à ses proches à qui nous présentons nos sincères condoléances.

Communiqué de presse Paris, le 7 mars 2024.

Réservez dès maintenant la date du 19 juin 2024 pour l’Assemblée Générale de l’APST ! L’Association Professionnelle de Solidarité du Tourisme (APST) a le plaisir d’annoncer les candidatures retenues pour la catégorie A au poste d’Administrateur, suite à la réunion du Comité d’Éthique qui s’est tenue le 27 février dernier. Les candidatures validées sont les suivantes : M. Raphaël TORRO – VLC TRAVEL (RESANEO) Mme Christine CRISPIN – MEDITERRANEENNE DE TOURISME (CLIMATS DU MONDE) M. Jean-Luc DUFRENNE – GENERATION VOYAGES M. Benoît ROBERT – 2 B M. Lionel RABIET – VOYAGES D’EXCEPTION M. Sébastien MAURY – CHIC PLANET’ VOYAGES M. Brice OSMOND – PARIS TRAVEL TRANSFER Mme Michelle HERBAUT – VOYAGES C.MATHEZ  M. François-Xavier DE BOUARD – SECRETS TRAVEL Nous félicitons chaleureusement ces candidats pour leur engagement. Par ailleurs, nous souhaitons exprimer notre profonde gratitude envers les candidats sortants pour le travail accompli. Nous remercions notamment : Mme Michelle HERBAUT* de VOYAGES C.MATHEZ  M. François-Xavier DE BOUARD* de SECRETS TRAVEL  M. Valéry MUGGEO de AMA TOURISME. * Candidats en lice L’élection se déroulera à partir de la mi-mai jusqu’à l’Assemblée Générale Ordinaire

58ème Assemblée Générale Ordinaire de l’APST 20 juin 2023 : Résultats des votes

Communiqué de presse 58ème Assemblée générale de l’APST   Conformément à nos statuts, l’APST a tenu ce jour, son Assemblée générale ordinaire et a procédé : – A l’élection de deux nouveaux administrateurs (Catégorie A et C) pour cause de carence de candidature lors de la dernière AGO ; – Au renouvellement de deux mandats d’administrateurs de la catégorie A. Le résultat des votes est le suivant : Détail du résultat des votes de la catégorie A   Nbre d’électeurs inscrits            2749 Nbre de votants                              802 Nbre de votes exprimés               757 Nbre de votes blancs                    45 Tx de participation                      29.17% Election du Conseil d’Administration de la catégorie A : 3 candidats    Nbre de voix % des suffrages exprimés  EUROPE TOURS VOYAGES – DIAZ Chrystel 276 36,46 % ELUE DESIRS 2 REVES.COM – D2R – PETYT Christine 266 35,14 % ELUE MSC CRUISES SA – MSC CROISIERES – POURBAIX Patrick 244 32,23 % ELU GENERATION VOYAGES – DUFRENNE Jean-Luc 243 32,10% VLC TRAVEL – RESANEO – RESALTRAVEL – TORRO Raphael 242 31,97% MISTER FLY – H24Travel – MFpro – Idiliz – BRUMELOT Nicolas 169 22,32% PARTIR – PARTIR + VISITEURS EN ASIE – BLANCHARD Didier 131 17,31% 2 B – ROBERT Benoît 58 7,66%                                                                                                                   Détail du résultat des votes de la catégorie C   Nbre d’électeurs inscrits           425 Nbre de votants                            42 Nbre de votes exprimés             39 Nbre de votes blancs                    3 Tx de participation                      9.88%   Election du Conseil d’Administration de la catégorie C : 1 candidat élu Nbre de voix  % des suffrages exprimés  SPL DE DEVELOPPEMENT ET DE PROMOTION DU TOURISME,  DE LA CULTURE ET DU TERRITOIREVENTOUX PROVENCE – REYNAUD Lesly                                                                   22  56,41 % ELU OFFICE DE TOURISME ET DES CONGRES DE PARIS (OTCP) – MENEGAUX Corinne 10 25,64% OFFICE DE DE TOURISME INTERCOMMUNAL DU NORD DE LA RÉUNION – CADET Valérie 7 17,95%                                                                                                                                                               Détail du résultat des votes des RESOLUTIONS   Résolution 1 : Approbation du rapport moral 88.69% Résolution 2 : Approbation des COMPTES DE L’EXERCICE 2022 87.85% Résolution 3 : Approbation du budget 2023 86.32% Résolution 4 : QUITUS au conseil d’Administration pour la gestion de l’exercice de 2022 85.97%   Les chiffres 2022 en bref   Décisions prises sur les dossiers 1 766 Accords d’adhésion 283 dossiers acceptés et acceptés sous réserve Nombre d’adhérents 3 403 Répartition des Adhérents APST 2 749 Agents de Voyages 427 Organismes locaux d tourisme 84 Associations de tourisme 143 Hébergeurs et gestionnaires d’activité de loisirs Répartition OVS par garant 50.92% APST 31.41% GROUPAMA 9.79% Atradius 3.77% UNAT 4.11% Autres Nombre total d’établissements garantis 5 413 Radiations 94 Montant théorique des engagements cumulés 1 162 687 700 € Nombre de défaillances du secteur 100 Dont APST 23 Capitaux propres au 31 mars 2023 11 934 K€

Notre priorité : la satisfaction des clients-consommateurs.

  Nous sommes ravis de partager avec vous certains commentaires positifs que nous avons reçus sur Google Avis et fiers de voir que les clients de nos adhérents ont eu une expérience agréable et ont pris le temps de nous laisser des témoignages élogieux. Ces commentaires nous motivent à continuer pour fournir un excellent service d’assistance voyageurs et à nous améliorer constamment. Si vous avez également eu une bonne expérience avec nous, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire sur Google Avis. Vos témoignages sont très importants pour nous, ils nous permettent de continuer à offrir un service de qualité et la possibilité de répondre à vos attentes et besoins. Avis client : Bonjour, Un grand merci et toutes nos félicitations à APST. Nous avions réservé nos 4 semaines en Polynésie Française auprès d’une agence qui s’est avérée défaillante et grâce à vous et sans perte des avoirs que nous avions versés nous avons pu réaliser notre merveilleux rêve de voyage qui se termine en apothéose dans un hôtel somptueux à Fakarava. Nous ne pouvons pas malheureusement pas remercier Mathilde de Tiaré Spirit (agence défaillante) qui nous a établi un programme sans faute très bien conçu. Nous vous remercions a nouveau et ne manquerons pas de recommander à nos amis à une agence garantie par l’APST. Bien cordialement, n’hésitez pas à me recontacter si vous avez besoin de renseignements complémentaires.   Avis client : Après la cessation de paiement de notre agence de voyage en janvier dernier, l’APST a repris la main et s’est parfaitement occupé de notre voyage vols et hébergement. Nous avons pu échanger efficacement par mail et remettre notre projet sur les rails. Nous pouvons en profiter pleinement grâce à cette organisation. Ce fut une très bonne surprise. Heureusement que notre agence avait adhéré à cette organisation. Avis client : Nous avons réservé un voyage qui nous tenait à cœur depuis très longtemps avec pour destination les Maldives et avons appris quelques semaines avant le départ que l’agence était placée en cessation de paiement heureusement cette agence avait souscrit une assurance auprès de l’APST ce qui nous a permis grâce à une très bonne gestion de notre dossier de pouvoir partir comme prévu il est clair qu’à l’avenir je ne manquerai pas de vérifier que l’agence par laquelle je passe et bien inscrite à l’APST afin de garantir mon séjour, merci à Mr Victor de Oliveira pour son professionnalisme. Avis client : Nous avions réservé un voyage dans une agence de voyage qui a dû fermer (liquidation judiciaire) 1 mois et demi avant notre départ. Heureusement que cette dernière faisant partie de l’APST. Après avoir contacté l’APST pour expliquer mon cas, les collaborateurs ont fait le nécessaire pour que nous puissions partir en voyage, sans frais supplémentaire. Je les en remercie infiniment car ce voyage était mémorable.  

Revue de presse économique de l’APST du 10 au 20 Mars 2023

Aérien  Le torchon brûle entre KLM et son gouvernement Le torchon brûle décidément par tous les bouts entre KLM et le gouvernement néerlandais. Alors que la compagnie a engagé un recours en justice contre la décision de La Haye d’imposer une réduction des vols à Amsterdam, un rapport officiel accuse KLM de ne plus respecter ses engagements pris en juin 2020, en contrepartie de l’aide de l’État. Dans ce rapport très critique, transmis au parlement fin février, le représentant de l’État, Jeroen Kremers, chargé de veiller à la bonne application de l’accord-cadre de 2020, reproche notamment à KLM des réductions de coûts insuffisantes en 2023 et 2024. Le rapport estime aussi que la décision de verser une prime de plus de 1 million d’euros au PDG sortant, Pieter Elbers, lors de son départ en 2022, ainsi que le rétablissement d’une participation aux bénéfices pour l’ensemble du personnel en 2023, contreviennent aux engagements de 2020. Ce qui devrait avoir pour première conséquence de limiter à 10 mois au lieu de 12, le calcul de la participation des salariés aux bénéfices, avec le risque d’amplifier des tensions sociales. Le représentant de l’État, qui en est à son quatrième rapport, reconnaît pourtant que KLM a rempli ses engagements de réductions de coûts en 2021 et 2022. Ce qui lui a permis de réaliser des résultats annuels 2022 « meilleurs que prévus et meilleurs que ceux de nombreux concurrents », souligne-t-il. Mais selon lui, la direction de KLM, confiée à l’ex-patronne des chemins de fers hollandais Marjan Rintel en juillet dernier, serait sortie des clous cette année, avec des réductions de coûts inférieures de 250 millions d’euros aux objectifs du plan de restructuration validé en 2020, qui visait une réduction des coûts « d’au moins 15 % » d’ici à 2025. L’écart pourrait atteindre 400 millions en 2024 et 475 millions d’euros en 2025, « ce qui ne permettrait pas à l’entreprise de restaurer sa position concurrentielle, ni de justifier l’aide publique », estime le rapporteur. Au total, KLM aurait perçu pour 4,37 milliards d’euros d’aides, indique-t-il, dont « 2 milliards de subventions salariales » non remboursables. « C’est plus de 70.000 euros par employé », souligne le représentant de l’État, qui regrette, en autres, que KLM n’ait pas imposé plus d’efforts à ses pilotes et n’ait pas pris les mesures nécessaires pour empêcher une partie de ses personnels navigants de résider à l’étranger, à des fins « d’évasion fiscale ». Un sujet déjà dénoncé dans un de ses précédents rapports, qui avait suscité une certaine émotion aux Pays-Bas. Pour sa défense, KLM fait valoir que si elle a dû renoncer au gel des salaires et des embauches, c’est pour pouvoir faire face à la reprise du trafic et la pénurie de main-d’œuvre au sortir de la crise, ainsi qu’à la flambée inflationniste. Concernant la prime de son ancien PDG, correspondant à sa rémunération variable de 2019, son versement résulte d’une décision de justice, qui vaut aussi pour l’ensemble du haut encadrement, indique la compagnie. Quant à la lutte contre « l’évasion fiscale », KLM indique avoir trouvé un accord avec ses syndicats, mettant fin à la gratuité systématique des vols pour les personnels résidant à l’étranger. Cependant, le principal argument de KLM pour s’émanciper des engagements pris en 2020 reste sa promesse d’avoir remboursé la totalité des aides d’État d’ici au mois d’avril. Selon le rapport, KLM devait encore rembourser 1,387 milliard d’euros à fin février, ce qui devrait lui permettre de récupérer sa liberté d’action en matière de salaires et d’emplois. Mais selon Jeroen Kremers, KLM ne sera pas pour autant dégagé de toutes obligations vis-à-vis de l’État-actionnaire. « Les conditions d’amélioration de la marge bénéficiaire par réduction des coûts et l’amélioration de la productivité, ont été élaborées dans le cadre d’un plan de restructuration allant jusqu’en 2025 inclus », écrit-il. Par ailleurs, l’avenir de KLM continuera de dépendre « de la politique gouvernementale en matière d’environnement », telle que la décision de réduire le trafic d’Amsterdam-Schiphol de 12 % d’ici à 2024, rappelle le rapporteur. Une décision contestée en justice par KLM, mais qui aurait tout de même dû, selon lui, être intégrée dans les prévisions budgétaires d’ici à 2025. https://www.lesechos.fr 10/03/2023. L’action en justice intentée par les États-Unis pour bloquer la fusion JetBlue-Spirit jette un froid sur les futurs accords entre compagnies aériennes L’action en justice intentée mardi par le ministère américain de la justice intervient en un temps où les compagnies aériennes américaines peinent à augmenter leur capacité en raison d’une pénurie de pilotes et d’avions. Elles doivent également faire face à des coûts plus élevés en raison de l’augmentation des factures de carburant et de main-d’œuvre. Les fusions et acquisitions sont un moyen traditionnel pour les entreprises d’augmenter leurs revenus et leurs bénéfices en réduisant leurs coûts. Mais les poursuites engagées par le ministère de la justice pourraient jeter un froid dans les conseils d’administration des compagnies aériennes. Si le ministère de la justice fait échouer l’accord JetBlue-Spirit, d’une valeur de 3,8 milliards de dollars, les deux compagnies aériennes pourraient envisager d’autres formes de collaboration, notamment des accords de partage de code dans le cadre desquels les compagnies aériennes commercialisent et vendent des billets sur le même vol sous leur propre nom et numéro de vol. Certains parlementaires démocrates ne sont pas favorables à une nouvelle consolidation du secteur, craignant qu’elle ne nuise aux intérêts des consommateurs. American Airlines, United Airlines, Delta Airlines et Southwest Airlines contrôlent 80 % du marché intérieur. « Les Américains veulent plus de choix et des prix plus bas pour les billets d’avion, pas une autre fusion géante », a déclaré la sénatrice américaine Elizabeth Warren sur Twitter mardi. Selon les analystes, l’action en justice contre l’accord JetBlue-Spirit était largement attendue en raison de la répression par l’administration Biden des grandes transactions entre sociétés cotées en bourse. En fait, Spirit n’a cessé de la citer comme un risque lorsqu’elle a initialement rejeté les propositions de JetBlue. JetBlue a fait valoir que l’accord avec Spirit,