Association Professionnelle de Solidarité du Tourisme

Actualités

mail print
  • 28 février 2019
  • Par APST

Revue de presse économique du 20 au 28 février 2019

Lettre économique partenaires APST

Aérien.

Air France-KLM simplifie et améliore sa gouvernance.

Le Conseil d’administration d’Air France-KLM a approuvé aujourd’hui, à l’unanimité, la présentation de Benjamin Smith, Directeur Général d’Air France-KLM,exposant ses ambitions, les principes de gouvernance managériale et les processus de décisions stratégiques au niveau du Groupe, dans le but de simplifier et améliorer la gouvernance du Groupe pour redevenir le leader européen du secteur du transport aérien.

Les éléments clés pour atteindre les objectifs à long terme du Groupe sont :

Mettre en place un CEO Committee qui déterminera l’orientation stratégique de l’ensemble des compagnies aériennes et unités opérationnelles du Groupe. Ce comité sera dirigé par Benjamin Smith. Les autres membres du comité seront Pieter Elbers (Président du Directoire de KLM), Anne Rigail (Directrice Générale d’Air France) et Frédéric Gagey (Directeur Général Finances Air France-KLM). Tous trois seront rattachés directement à Benjamin Smith.

Accroître la collaboration au sein du Groupe afin de mieux exploiter les synergies, d’améliorer l’efficacité et la rentabilité du Groupe.

S’appuyer sur les atouts existants, la notoriété et la puissance d’Air France, KLM et Transavia sur leurs marchés respectifs et renforcer la position du Groupe sur ses deux hubs, Amsterdam Schiphol et Paris-Charles de Gaulle.

Simplifier les processus décisionnels du Groupe dans les domaines suivants : stratégie flotte et réseau, alliances et stratégie commerciale, ressources humaines, achats, digital et management des données client.

Le Conseil d’administration d’Air France-KLM, en accord avec le Conseil de surveillance de KLM, propose le renouvellement de Pieter Elbers en tant que Président du Directoire de KLM en avril lors de l’Assemblée générale de KLM.

Anne Rigail et Pieter Elbers sont nommés Directeurs Généraux Adjoint et ont tous deux exprimé leur engagement à construire aux côtés de Benjamin Smith le succès du Groupe.

Le Conseil d’administration prend acte de l’entrée de Benjamin Smith au Conseil de surveillance de KLM lors de la prochaine Assemblée Générale de KLM.

Cees ‘t Hart deviendra membre du Conseil d’administration d’Air France-KLM à la prochaine Assemblée Générale du Groupe, en remplacement d’Hans Smits.

« Nous sommes convaincus que Benjamin Smith et son équipe, avec le renouvellement de Pieter Elbers, vont accélérer la croissance d’Air France-KLM, en s’appuyant sur toutes les forces et l’expérience du Groupe et de ses compagnies. Le Conseil d’administration se félicite de cette nouvelle étape de gouvernance adoptée ce jour, qui, sous le leadership clair de Benjamin, permettra au Groupe de réussir et de regagner sa position de leader », déclare Anne-Marie Couderc, Présidente du conseil d’Air France-KLM.
Communiqué Presse d’Air France-KLM 19/02/19

Entreprise.

Les entreprises françaises comblent (un peu) leur retard dans le numérique.

La compétition de plus en plus rude pousse les entreprises de taille intermédiaire à accélérer leur transformation digitale.

La quasi-totalité des entreprises de taille intermédiaire (ETI) tricolores ont compris combien la transformation numérique était fondamentale pour elles. C’est ce que met en avant le troisième Baromètre de la maturité digitale des ETI, réalisé par le cabinet EY et le fonds d’investissement Apax Partners. Selon cette étude, non seulement 89 % ont intégré le fait que le numérique allait transformer leur modèle d’affaire (soit 6 points de plus qu’en 2017), mais en plus 61 % déclarent être dans une phase de déploiement de leur stratégie digitale.

Les avancées sont notables dans le domaine de la relation client, un sujet au cœur de cette étude. Ainsi, 57 % des entreprises sondées souhaitent investir dans l’amélioration de l’expérience client, la collecte et l’analyse de données.

Une transformation sur deux ou trois ans

Pour autant trois entreprises sur quatre n’intègrent toujours pas le numérique dès la conception de leurs offres. «Si les dirigeants ont une bonne vision des attentes de leurs clients, et des besoins de transformation digitale, la difficulté consiste maintenant à convaincre leurs équipes de l’importance du plan de conduite du changement», indique Dominique Pageaud, associé chez EY.

Pour ce faire, ces entreprises devront notamment recruter des talents. «Les ETI françaises disposent d’atouts très forts pour accélérer leur transformation digitale, mais il faut quand même deux à trois ans pour qu’un tel projet ait un vrai impact. Et celui-ci devra être constant et évolutif car la technologie change», relève Eddie Misrahi, DG d’Apax Partners.
http://premium.lefigaro.fr 20/02/19.

Sociétal.

Dès le mois de juin, les voyageurs empruntant les compagnies American Airlines, JetBlue, SouthWest ou Alaska Airlines auront la possibilité de cocher deux nouvelles options: «indéfini» (unspecified) ou encore «confidentiel» (undisclosed).

«Madame» ou «Monsieur» ne seront plus les seules options à cocher lors de la réservation d’un billet d’avion pour voler sur certaines compagnies aériennes américaines, dont American Airlines. Désormais, les passagers pourront laisser planer le doute grâce à deux nouvelles options.

Le lobby des compagnies aériennes américaines, Airlines for America (A4A), proposera bientôt aux passagers à destination des États-Unis d’autres cases que les très conventionnels «Monsieur» ou «Madame» lors de la réservation de billets d’avion.

Dès le mois de juin, les voyageurs empruntant les compagnies American Airlines, JetBlue, SouthWest ou Alaska Airlines auront la possibilité de cocher deux nouvelles options: «indéfini» (unspecified) ou encore «confidentiel» (undisclosed). Cette décision a été prise en concertation avec la puissante Association internationale du transport aérien (IATA) qui régit le secteur dans le monde entier.

«Les compagnies aériennes américaines chérissent la diversité et l’inclusion aussi bien pour leurs employés que pour les passagers et nous faisons des efforts chaque jour pour répondre aux besoins de tous les clients», a indiqué A4A. Toutefois, cette possibilité ne sera qu’une option pour les compagnies. Ces dernières, en effet, gèrent elles-mêmes leur système de réservation. Elles pourront donc appliquer cette décision, qui n’est qu’une simple recommandation.

Déjà les pièces d’identité

La compagnie nord-américaine United Airlines n’a pas tardé à réagir en se félicitant de cette nouvelle option. «Dans les prochaines semaines, les clients pourront cocher la case correspondant mieux au genre auquel ils s’identifient lors du processus de réservation», a-t-elle annoncé dans un tweet. Delta Air Lines, qui est l’une des rares grandes compagnies aériennes à ne pas faire partie de A4A, a également décidé de proposer de nouvelles options aux passagers. «Dans le cadre de nos efforts pour répondre aux besoins de nos différents clients (…) nous prévoyons de proposer une option de genre non-binaire lors du processus de réservation», a déclaré la compagnie à l’AFP.

La recommandation de A4A auprès de ces compagnies coïncide avec des décisions similaires prises par certaines villes comme New York et Washington qui, afin de répondre aux demandes des associations transgenres, ajoutent des options au niveau de la ligne «genre» sur les pièces d’identité.
http://premium.lefigaro.fr 21/02/19.

Tourisme.

Un paquebot à 1,2 milliard d’euros pour les Chantiers de l’Atlantique.

Bonne nouvelle en termes de carnet de commandes : ce nouveau paquebot géant sera livré à l’automne 2023.

Un paquebot à 1,2 milliard d’euros pour les Chantiers de l’Atlantique Un paquebot à 1,2 milliard d’euros pour les Chantiers de l’Atlantique.

Le marché des croisières est en plein essor. Tant mieux pour les Chantiers de l’Atlantique qui viennent ainsi de convaincre Royal Caribbean Cruises Ltd (RCCL) de lui commander un nouveau paquebot géant. Un digne successeur au Symphony of the Seas, livré en 2018, et au Harmony of the Seas livré en 2016.

Ce nouveau géant de la classe Oasis destiné à filiale Royal Caribbean International sera le 23e navire construit aux chantiers de St Nazaire pour le compte de RCL. Il mesurera 362 mètres de long, pour 66 mètres de large, et comptera 2857 cabines passagers pour accueillir 6700 passagers.
https://www.journaldeleconomie.fr 21/02/19.

Transports.

SNCF : bientôt des billets de trains vendus dans les bureaux de tabac ?

Le PDG de la SNCF, Guillaume Pepy, s’est dit ce mardi matin favorable à l’idée que des billets de TER puissent désormais être vendus par les buralistes. Il a par ailleurs rappelé que l’entreprise ferroviaire travaillait avec La Poste et les collectivités locales pour diversifier ses canaux de distribution.

Guillaume Pepy veut faciliter l’achat des billets de train à ceux qui n’ont pas accès à Internet. Le président de la SNCF a ainsi indiqué ce mardi 26 février sur BFMTV que le numéro d’appel 3635, qui permet d’acheter un billet, de modifier son voyage ou simplement de se renseigner, ne sera plus surtaxé. Il coûte actuellement 40 centimes par minute, en plus du prix d’un appel local.

« Ça veut dire que quand vous êtes une personne âgée, quand vous êtes une personne qui a du mal à se déplacer à la gare, ou quand le guichet n’est pas ouvert, vous faites le 3635 et tout simplement on vous envoie votre billet par la poste », a-t-il ajouté. Cette mesure sera appliquée « avant l’été », a-t-il précisé.

« Trouver des solutions intelligentes »

Si les boutiques SNCF vont être fermées « progressivement », Guillaume Pepy a indiqué vouloir « maintenir de la vente en gare ». Reste le problème des guichets des plus petites gares : « Quand un guichet vend une dizaine ou une quinzaine de billets dans la journée, qui paye? », a interrogé le dirigeant. « C’est le contribuable régional. » « Il faut conserver de la vente de billets TER partout, mais pour ça il faut trouver des solutions intelligentes », a-t-il estimé.

« Le président des buralistes (Philippe Coy, président de la Confédération des buralistes, ndlr) vient me voir la semaine prochaine, et ce que je comprends », c’est qu’il veut que les bureaux de tabac vendent des billets de train. « C’est sa volonté, on va en discuter », a indiqué M. Pepy. « Je pense que c’est une bonne idée. Il y a beaucoup de bureaux de tabac, on vend de moins en moins de cigarettes, on pourrait vendre autre chose, et les billets de TER c’est une vraie bonne idée », a-t-il souligné.

La SNCF expérimente aussi la vente de billets dans des guichets mobiles présents sur les marchés et travaille avec La Poste et les collectivités locales pour diversifier ses canaux de distribution, a-t-il rappelé. « Mon objectif, c’est qu’on puisse acheter des billets de TER partout en France », a martelé le patron de la SNCF.
https://actu.orange.fr 26/02/19.

Nos adhérents

Rechercher un adhérent

Consultez la liste des professionnels du Tourisme Adhérents de l'APST.
Utilisez le moteur de recherche pour accéder à leurs coordonnées.

ARCHIVES