Association Professionnelle de Solidarité du Tourisme
Accueil > Actualités > 63% des Français sont partis en vacances en 2016

63% des Français sont partis en vacances en 2016

En 2016, 63 % des Français de15 ans et plus sont partis en tourisme de loisir / détente / vacances, soit 3 points de plus qu’en 2015. Voilà ce que nous apprend le 14e baromètre annuel Raffour Interactif « Nouvelles tendances de consommation touristique et tourisme en ligne » qui s’est tenu le 6 juillet. Présentation.

De joyeux touristes en voyage Fotolia

Les vacances d’été touchent à leur fin. C’est l’heure du bilan. Mais avant de se pencher sur 2017, focus sur l’année touristique 2016.

Que peut-on déduire de cette conférence Raffour Interactif 2017  ? Si l’année 2016 a vu se succéder une série d’événements marquants, socio-économiques, sécuritaires, météorologiques, la réaction des Français a été de partir davantage en séjours de loisir / détente / vacances. Un  besoin presque vital donc pour les Français.

Besoin vital de partir en vacances

Habituellement autour de 50 %, pour la 1re fois depuis 15 ans, ce taux atteint 55% des Français partis. Les Français « sont prêts à sacrifier d’autres dépenses » pour assouvir leurs souhaits de se changer les idées, se ressourcer, décompresser, s’évader, se retrouver avec des proches, se dépayser, revenir plus forts pour affronter le quotidien. La soupape des vacances joue à plein.

En conséquence ? Une baisse du nombre de types de séjours. En effet, le niveau de budget « libéré » après paiement des charges contraintes détermine leur possibilité de partir. Par conséquent 70% des Français prévoient un budget car ils ne souhaitent pas partir à crédit. D’où une « rationalisation de leur envie » encore plus forte.

Ils recherchent prioritairement le meilleur rapport qualité, diversifient leurs choix y compris avec des prestations entre particuliers (hébergement, transport), font attention à la dépense une fois sur place, développent un comportement opportuniste autour d’offres de qualité à prix réduits et recherchent des séjours de plus en plus expérientiels et personnalisés.

Le niveau atteint par ce Besoin vital est un atout pour notre secteur du tourisme, très réactif en termes d’offre et de demande jusqu’à la dernière minute, profitant des accès ubiquitaires via les smartphones et tablettes.

Moins de courts séjours mais plus de longs séjours

Guy Raffour président de Raffour Interactif34 % des Français de 15 ans et + sont partis en courts séjours marchands de loisir en 2016, en baisse de 3 points vs 2015. Néanmoins il reste à un niveau élevé dans la mesure où 2015 avait été une année record. La baisse de 2016 s’explique par différents facteurs : une météo plus défavorable, un prix du baril de pétrole tendant à la hausse et un choix davantage orienté vers le long séjour.

En contrepartie, 41 % sont partis en longs séjours, soit une hausse de 5 points vs 2015. Cette tendance est très positive pour le secteur car ces séjours comportent des prestations payantes choisies majoritairement autour d’un nouveau lieu de séjour. Dans un contexte socio-économique tendu, les Français consentent des efforts importants pour s’offrir leurs vacances. Ils cherchent à optimiser le rapport dépenses/ plaisir et accentuent leur niveau d’exigence vis à vis des acteurs de l’offre.

Ces séjours répondent à leur volonté, en changeant de lieu, de les vivre avec plus d’intensité et de dépaysement, de renouveler leur expérience par le changement. Le « R.O.I. » budget / satisfaction de ces séjours est élevé.

Deux raisons essentielles et différentes l’expliquent. La 1ère est que les Français qui prennent ces séjours sont davantage fragilisés financièrement. Or l’hébergement économisé (famille / amis) ne représente qu’une fraction du budget du séjour. La 2e raison est l’envie de changer de lieu de séjour pour un séjour choisi, d’où un déport vers les séjours marchands.

77 % des Français partis ont préparé en ligne leurs séjours de loisir

Ce taux se maintient à un niveau élevé. Les raisons de cet engouement pour une préparation en ligne sont multiples : forte hausse des smartphones & tablettes, hausse des séjours marchands (donc besoin de les préparer), des choix plus expérientiels, la recherche du meilleur rapport qualité/ prix, des contenus collaboratifs et « entre touristes », la lecture d’avis, une préparation au moment voulu, 24h sur 24, 7 jours sur 7, avec une visibilité sur les disponibilités réelles.

53% des Français partis ont utilisé leur smartphone ou tablette pour préparer ou réserver leurs séjours de loisir, soit une hausse inédite de 14 points. L’Internet mobile les accompagne via des services et des applications géolocalisées, en temps réel, selon leurs besoins et profils. Les contenus mobiles changent leur façon de vivre les séjours : ils organisent davantage sur place les activités et mettent de côté un budget ad hoc.

Au total, 50% des Français partis ont réservé tout ou partie de leurs séjours sur Internet (via ordinateur, tablette, smartphone) en payant intégralement en ligne, en hausse d’1 point vs 2015.

Lire aussi

Nos adhérents

Rechercher un adhérent

Consultez la liste des professionnels du Tourisme Adhérents de l'APST.
Utilisez le moteur de recherche pour accéder à leurs coordonnées.

ARCHIVES