Association Professionnelle de Solidarité du Tourisme
Accueil > Actualités > ILS NOUS FONT CONFIANCE

ILS NOUS FONT CONFIANCE

Marc-Edouard De Zutter, jeune entrepreneur.                                                                                        Ses raisons de choisir l’APST comme garant financier.

Peux-tu te présenter (parcours, activité, société)

Je m’appelle Marc-Edouard De Zutter, je suis originaire de Champagne et début 2015, après une expérience de plus de 5 ans dans l’agroalimentaire, j’ai fait le choix de vivre pour ma passion : le vin et la Champagne.
Après une reprise d’études et des voyages à travers différents vignobles de la planète OenoSphères est née : un nouveau concept touristique spécialisé dans le domaine de l’oenotourisme en Champagne.
Nous concevons et réalisons des séjours et WE de standing au sein du vignoble de Champagne dans un objectif unique : faire découvrir les sphères souvent méconnues de l’un des plus grands vins au monde grâce à l’intervention de ses meilleurs artisans.

Comment as-tu connu l’APST ? As-tu trouvé l’adhésion compliquée ?

Comme beaucoup de créateurs d’entreprises j’ai connu l’APST au moment de mon immatriculation auprès d’Atout France.
De prime abord cette étape s’annonçait stressante du fait de l’importance que devait prendre la garantie financière pour cette immatriculation et des sommes dont il était question ; or le professionnalisme des personnes qui m’ont accompagnées et l’expérience de la structure m’ont rapidement rassuré.

Tu fais partie du NAV aujourd’hui, tu nous en parles?

La fondation des Nouveaux Acteurs du Voyage résulte d’une volonté commune : celle de faire entendre la voix des nouveaux entrepreneurs du tourisme au sein de l’APST.
Par le biais d’afterwork, de réunions ou d’évènements à venir le NAV vise à faire émerger de nouvelles idées et propositions face à l’évolution du marché du tourisme.

Ton ressenti vis-à-vis de la profession, notamment sur la représentativité des jeunes ? Des suggestions, des idées ?

Le tourisme a explosé en France à partir des années 70. A l’heure de la transition numérique et d’une situation géopolitique incertaine ses métiers n’ont aujourd’hui d’autre choix que s’adapter. Ayant grandi dans une société du tourisme et aspirant aujourd’hui à une nouvelle forme d’accomplissement professionnel la génération Y va continuer son entrée dans ce domaine. Il est donc essentiel que ceux-ci soit qualitativement représentés afin de faire valoir leurs visions et besoins dans un secteur en pleine mutation.

 


Franck CHAPUS, Délégué Régional de la région Alpes

Comment voyez-vous le rôle du DR ?

Je suis devenu DR, suite à un échange lors d’une réunion régionale des adhérents à Lyon.
J’avais formulé certaines critiques sur le fonctionnement de l’APST sur la grande
région Rhône Alpes Centre Est à Raoul NABET qui venait de prendre son poste
de président, qui m’a suggéré de m’engager.
Ce que j’ai fait, en accord avec Gérard LA ROCCA qui, lui a pris la partie ouest de la région Rhône Alpes 01-69- 42-26-07, et moi les départements alpins 38-73-74.

Qu’est-ce qui vous a motivé à devenir DR ,

Ma motivation principale est de partager mon expérience avec des jeunes ou nouveaux entrepreneurs, de les aider dans leurs démarches, de les guider, même si parfois je ne leur dis pas que des choses agréables, et également de faire profiter l’APST de mes réseaux et contacts sur cette région, ainsi que de ma connaissance de nos métiers. Je pense que le rôle de délégué régional est la pierre angulaire de notre association.
Un délégué doit être disponible, accessible et doit également aimer le contact et l’accompagnement des futurs adhérents. Ces conditions réunies contribueront à la réussite de leurs relations futures avec l’APST.
La spécificité de la région Alpes est avant tout sa dynamique avec de nombreuses agences de voyages, mais aussi une grosse activité réceptive avec le ski et la montagne.
La région regroupe beaucoup d’agences spécialisées sur les marchés étrangers (Russie, U.S., Chine, Japon, Angleterre…), beaucoup de conciergerie de stations, des réceptifs à thèmes sportifs (OUTDOOR), mais aussi de nombreux hôteliers qui pour attirer la clientèle sur des périodes creuses, montent en hiver des forfaits réunissant le séjour, pourquoi pas les transferts, les cours de ski, la location de matériel, etc… et en été, des formules comprenant du rafting, du VTT, des randonnées…

Quels conseils ou  »tuyaux » donneriez-vous à un nouveau ou récent DR ?

Je ne me permettrai pas de donner des conseils, mais je pense que ce qui est important quand on s’engage dans le bénévolat, c’est de respecter la parole donnée (faire le job pour lequel on a été élu) et d’assumer correctement son rôle.

Quelles sont les spécificités de votre région que vous rencontrez en tant que DR ?

Comme dans tous les métiers de service, on doit aimer le contact et les gens, pour les accompagner tout en étant ferme afin qu’il n’y ait pas d’excès (mes rendez-vous se font dans mon entreprise, je ne me déplace pas), par contre, je m’organise de façon à accorder 1 heure minimum par dossier, plus le temps pour la rédaction du rapport. J’informe les candidats en fin d’entretien si je juge leur dossier acceptable ou pas, tout en leur disant que la décision finale sera prise par la commission (le bureau) et m’engage à transmettre mon rapport le plus rapidement possible.
J’ai de très bons contacts avec le service engagement dirigé par Elisabeth Marcelli, qui a une très bonne équipe autour d’elle.

                                                                                                                                   
Lionel RABIET (Croisières d’exception) 3500ème adhérent à l’APST.

Pourquoi j’ai choisi l’APST ?

Ce qui objectivement m’a poussé vers l’APST au départ, c’est que mon ancien garant m’a demandé de nouvelles garanties exorbitantes…. et sans rapport avec la réalité du risque.
Quand l’APST m’a demandé des garanties, certes élevées et exigeantes, mais en rapport avec notre activité, je n’ai pas hésité.
Ce que j’ai aimé chez l’APST c’est le côté « on est entre professionnel ».
J’ai rencontré Emmanuel et Didier, et j’ai vu qu’ils comprenaient notre métier avec ses spécificités.
Les questions qu’ils m’ont posées étaient pertinentes, exigeantes. C’est important pour moi de travailler avec des gens qui me comprennent.
Après, ayant vu (de loin) des faillites d’agences de voyages, j’ai bien vu à quel point les interventions de l’APST étaient intelligentes et au bénéfice du client.
Ce qui au final est une bonne chose aussi pour le dirigeant en difficulté
Enfin, j’ai apprécié le côté « mentoring » de l’APST. Cela fait 4 ans que je dirige Croisières d’exception. Je connais (je crois) bien mon métier désormais. Il n’en reste pas moins que j’apprécie beaucoup les conseils, les recommandations, les alertes que des personnes de grande expérience peuvent m’apporter.
Je vois aussi l’APST comme un lieu où l’on peut échanger et partager quand ça va mal, mais aussi quand ça va bien. Et pour moi, c’est la clé de la réussite !
Venant d’un autre monde (celui des médias), le fait de rejoindre l’APST est une forme d’intronisation officielle dans le monde du tourisme et j’en suis très fier »

Nos adhérents

Rechercher un adhérent

Consultez la liste des professionnels du Tourisme Adhérents de l'APST.
Utilisez le moteur de recherche pour accéder à leurs coordonnées.

ARCHIVES