actualités APS
Accueil > Actualités > Tourisme : des offres de plus en plus larges et qualitatives

Actualités

mail print
  • 12 mai 2017
  • Par Violaine Cherrier

Tourisme : des offres de plus en plus larges et qualitatives

Le tourisme ne cesse d’évoluer au fil des technologies. Les nombreux mouvements qui ont affecté le secteur ces 40 dernières années ont en réalité poussé les acteurs professionnels à se repenser et à proposer une offre de plus en plus large et qualitative aux voyageurs. Une histoire du tourisme…

Génération z : digital nativesC’était en 1976… autant dire le moyen âge pour les NTIC. On ne parlait pas encore d’internet, mais les agences de voyages commençaient progressivement à abandonner le téléphone et l’annuaire avec la naissance des GDS : Global Distribution System.

Ces plateformes leur permettent de connaître, en temps réel, l’état du stock des différents fournisseurs de produits touristiques, à commencer par les vols. Une technologie pionnière dans le domaine de la réservation électronique à grande échelle.

Garantir la meilleure offre possible au voyageur

Au départ, les GDS étaient prédisposés pour l’aérien. Mais le champ des possibles s’étend avec l’accès aux catalogues du  ferroviaire, du maritime, des chaînes d’hôtels, des sociétés de location de voitures… La garantie pour le voyageur de disposer d’une offre étendue et du meilleur rapport qualité / prix.

L’époque actuelle est en train de connaître un véritable basculement. Tout s’est accéléré depuis 2 ans. On passe d’un ‘’mode réservation’’ à un ‘’mode service’’. Pour bien comprendre la problématique, il faut observer la situation du marché.

L’impact de l’e-tourisme

Ce ne sont pas les GDS qui ont impulsé ces changements, mais l’e-commerce. C’est en subissant la concurrence des  low cost, que les compagnies régulières ont dépackagé leurs offres pour afficher des tarifs plus compétitifs.

L’objectif était de gagner la bataille de l’affichage sur internet avec l’impératif d’apparaître dans la première page de résultats.

Le prix facial servant, en quelque sorte, de prix d’appel. Les marges étant obtenues par la vente de services additionnels. C’est à ce moment qu’on a vu apparaître des up-sell comme des sièges préférentiels, des coupes files, des accès lounge, etc.

Bref, des services à forte valeur ajoutée pour le voyageur.

De nouveaux acteurs touristiques disruptifs

Les nouveaux acteurs CtoC, du type Airbnb, pénètrent le marché du voyage et qui exploitent les nouvelles technologies pour asseoir leur business model avec succès. Les OTA poussent leur  avantage par une approche de contenu diversifié.

L’exemple d’Expedia est très illustratif en offrant la possibilité de combiner vols + hôtels, etc. Enfin devant la demande croissante de voyage de loisir et de voyage d’affaires, les sources de contenu hôtelier se multiplient.

Les besoins des voyageurs pro et loisirs évoluent vers plus de choix, mais aussi de meilleurs choix : plus personnalisé et plus qualitatif avec possibilité de réserver des services et produits additionnels autour de leur parcours.

La réaction : une plateforme globale

Devant cette transformation, les GDS ont sensiblement fait évoluer leur modèle.  D’abord, ils ont investi dans des technologies sophistiquées  pour permettre aux agences de vendre ces services additionnels. Ensuite, il suffisait de boucler la boucle et de transformer les GDS en plateforme globale.

C’est le mouvement auquel on assiste aujourd’hui. L’ambition c’est d’être capable de réserver, sur un même écran, l’ensemble du parcours voyage.

Prochainement, retrouvez l’interview d’Emmanuel Bougeat directeur général de Travelport France.

Lire aussi

Association régie par la loi du 1er Juillet 1901 - Organisme de garantie collective prévu par le livre II du code du tourisme