Association Professionnelle de Solidarité du Tourisme
Accueil > Actualités > Les technologies se mettent au service du voyageur

Les technologies se mettent au service du voyageur

On le sait, internet est désormais un outil incontournable pour préparer ses vacances. Mais on le sait peut-être moins, les agents de voyages aussi bénéficient des meilleurs outils au service des voyageurs. Jean-Dominique Evain du groupe IGA, acteur majeur sur le marché de l’édition et de l’intégration de logiciels pour l’Assurance et le Voyage, revient sur la place et les avantages des technologies en tourisme.

Jean-Dominique Evain groupe IGA

Jean-Dominique Evain, directeur commercial et marketing d’IGA – DR

i-tourisme / APST : Le mode SaaS fournit aux agences de voyages des outils qui, incontestablement sont plus performants, plus faciles d’accès et globalement qui offrent plus de souplesse d’utilisation. Pouvez nous nous donnez des exemples concrets pour bien comprendre cette évolution ?

Jean-Dominique Evain : D’abord, il faut bien comprendre l’évolution de la demande. Les circuits sont de plus en plus courts et la réactivité devient prioritaire. Tout va de plus en plus vite et les entreprises doivent faire face à des adaptations toujours plus rapides.  Autrement dit, prendre un brief et livrer, un an après, une infrastructure informatique n’est plus possible. Entre temps, les besoins auront changé et les réponses fournies seront déjà obsolètes.

i-tourisme / APST : Alors ?

Jean-Dominique Evain : Alors il faut être agile. Les technologies .net le permettent. Aujourd’hui, sur notre plateforme nous pouvons implémenter dans des temps record des solutions Open Source éprouvées et efficaces qui donneront pleinement satisfaction aux utilisateurs pour un coût très accessibles. Avant le mode SaaS et surtout l’intégration de l’open source, un tel dispositif n’aurait pas été possible

i-tourisme / APST : Pourquoi le coût devient très accessible et donc ne représente plus un surcoût pour le voyageur qui en bénéficie ?

Jean-Dominique Evain : Parce que c’est disponible sur le marché, grâce à des développements  assurés par une nombreuse communauté de chercheurs. Si nous avions dû assurer nous-mêmes la R&D, les coûts auraient été bien supérieurs. Ensuite, notre valeur ajoutée consiste à intégrer ces solutions dans le back office des agences de façon à assurer la communication et le temps réel avec les GDS, les assureurs, les clients, les cartes de paiement, etc., dans un langage métier familier pour les distributeurs de produits de tourisme.

i-tourisme / APST : Et plus simplement ?

Jean-Dominique Evain : Plus simplement, imaginez un tuyau unique qui autorise une multitude de dialogues avec des  plateformes décisionnelles comme celle des GDS. chaque nouveau besoin, par exemple une nouvelle centrale hôtelière, il suffit d’une interface de connexion entre celle-ci et la solution développée par Talend. Ainsi, on est capable de réaliser cette opération dans un temps record. Par exemple il ne nous a pas fallu plus de 15 jours entre le moment de l’expression du besoin pour une carte de paiement et son implantation. Pour conclure, les avantages apportés par l’open source s’exercent bien dans des domaines orientés pour l’utilisateur.

i-tourisme / APST : Tout le monde y gagne !

Jean-Dominique Evain : En effet, regardez ce qui se passe avec les références statistiques. Les représentations sont plus intuitives, plus graphiques avec des logiques de restitutions infiniment plus variées et plus compréhensibles afin de faciliter le pilotage des établissements. On n’a plus besoin de se contenter de ces camemberts devenu ringard. Ce résultat nous l’avons obtenu par la solution Open Source Pentaho ce qui nous a permis de l’offrir rapidement aux agences.

i-tourisme / APST : Et ça marche ?

Jean-Dominique Evain : La demande est très soutenue. Les agences ont même développé un nouveau modèle économique, car elles les proposent, moyennement finance à leur client. Vous vous rendez compte du progrès ? Tout le secteur est tiré vers le haut. Ces gros fournisseurs historiques travaillent désormais sur les solutions très sophistiquées dans des domaines très pointus.

i-tourisme / APST : Et vous, comment détectez-vous ces solutions open source ? 

Jean-Dominique Evain : Les développeurs que nous avons recrutés sont plus jeunes, c’est la génération y et ils sont en veille permanente. On regarde ce qui existe sur le marché, on réalise des tests et ainsi nous améliorons en continu notre plateforme. C’est ce que nous avons fait également avec  la dématérialisation des factures qui peuvent être scannées dans un logiciel de GED. Avant ces solutions étaient très chères. Mais nous avons pu intégrer Maarch dans nos outils logiciels d’assurance et de voyage pour un coût défiant toute concurrence.

i-tourisme / APST : Pour conclure, c’est le mode SaaS qui a permis toutes ces évolutions.

Jean-Dominique Evain : Plus exactement l’open source et le mode Saas est plus un moyen de diffuser rapidement ces technologies. Il y a 5 ans, aucune agence n’aurait accepté d’externaliser son back office. Aujourd’hui, elles sont bien contentes de ne plus payer des coûts de licence mais uniquement des prestations de service. Elles ne dépensent que ce dont elles ont besoin et nous sommes capables de répondre à leur demande dans des temps record.

Par Rémi Bain-Thouverez

Lire aussi

 

Nos adhérents

Rechercher un adhérent

Consultez la liste des professionnels du Tourisme Adhérents de l'APST.
Utilisez le moteur de recherche pour accéder à leurs coordonnées.

ARCHIVES